Accueil du site
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Approfondir ses connaissances...

A lire

Publications à la une

Toutes les publications | RSS
Vignette Alpes électriques

Alpes électriques

sous la direction de Cécile Gouy-Gilbert, Anne Dalmasso et Michael Jakob

Avec l'essor de la houille blanche, à partir des année 1880, le paysage alpin s'est radicalement transformé. Sous l'action d'ingénieurs audacieux, d'architectes inspirés, d'in...
Lire la suite
Vignette La Résistance en Rhône-Alpes

La Résistance en Rhône-Alpes

Gil Emprin

La région Rhône-Alpes, qui a partiellement échappé au désastre militaire de 1940, est devenue au printemps 1944 un territoire où l'occupant allemand doit faire face à...
Lire la suite

LARINA de l'Antiquité au Moyen Âge
Patrick Porte 

Le long du haut Rhône, le site archéologique de Larina occupe plus de 21 ha sur le plateau de l'Isle-Crémieu, en Nord-Isère, à l'Est de Lyon. Occupé depuis l'âge du Bronze, le site est un célèbre oppidum allobroge au second âge du Fer avant d'être en grande partie abandonné au début de l'époque romaine.

Pendant l'Antiquité tardive, du milieu du ive siècle aux vie siècles, l'installation d'un nouvel établissement agricole, annexe probable d'une villa de plaine des environs, réoccupe le plateau. Les fouilles ont caractérisé en détail les diverses habitations successives des agriculteurs, avec leurs équipements de production (pressoirs, entrepôts, ateliers,...) et leurs nécropoles. Un sanctuaire traditionnel, rare pour ces périodes tardives, est alors aussi aménagé.

A l'époque mérovingienne, du vie aux viiie siècles, après destruction de l'établissement précédent, une importante forteresse de hauteur, un castrum, est construite. Des remparts de pierre protègent une vaste demeure aristocratique, d'un type jusqu'alors inconnu, avec ses bâtiments d'exploitation, sa nécropole et une luxueuse chapelle complétée d'enclos funéraires qui sont décrits précisément.

 

Vingt ans de fouilles et d'analyses complémentaires sur les matériels diversifiés mis au jour (bijoux, outils, verreries, céramiques, monnaies... mais aussi faune animale et ossements humains), de recherches en archives, d'études de parcellaires, et d'enquêtes sur l'architecture traditionnelle, permettent de reconstituer l'archéologie et l'histoire du peuplement du site et de son territoire pendant plus de 2000 ans. L'analyse de textes antiques et médiévaux, et l'étude comparatives d'autres sites archéologiques dans toute l'Europe, amènent ensuite à mieux caractériser l'évolution des domaines ruraux de hauteur en France, de la villa tardoantique au castrum du haut Moyen Age, avec l'évolution socio-économique de l'aristocratie mérovingienne et son développement dans le nouveau cadre paroissial qui se met en place alors. La présentation enfin de l'aménagement culturel et touristique du site, avec la restauration des édifices et la mise en œuvre de parcours et produits innovants de médiation, complètent la présentation d'un site archéologique de référence, exceptionnel.

Mémoires publiés par l'Association Française d'Archéologie Mérovingienne, Tome XXV

Mémoire d'Obiou N°16

Ce nouveau numéro de la revue de l'association du Musée Matheysin présente un sommaire riche et varié.
A découvrir entre autres : la vie de Pierre-Julien Eymard, Anatole Nowak le "géant de la route", le sculpteur Abel Chrétien mais aussi une évocation de l'ancienne laiterie Berna et deux études portant l'une sur les voies de communication dans le Trièves, l'autre sur la géologie du plateau.

> voir le sommaire