Accueil du site
Accueil / Les grandes dates de l'Isère
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Les grandes dates de l'Isère

Les grandes dates de l'Isère

 

   





   

 - 120 000 

Grotte de Bury, Izeron, site occupé au Paléolithique moyen (entre 120 000 et 14 000 ans avant J.-C.) 

Premières traces humaines repérées












 

 

 

 

 

 

 

 

 

- 5 000 - 2 500


Site de la Grande Rivoire, Sassenage, Maquette, coll. Musée dauphinois.

Les chasseurs préhistoriques deviennent aussi bergers et installent les premières fermes






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 -121

Reconstitution du char cultuel (800 av. J.-C.) découvert dans une tombe du VIe s. av. J.-C, La Côte-Saint-André, Musée de l'Ancien Evêché.

Les Allobroges (peuple celte installé sur place) sont soumis par les Romains.

   

Ier s.

 
Temple d'Auguste et de Livie, Vienne

Vienna (Vienne) dirige une province qui s'étend jusqu'au lac Léman et aux Alpes.





 

Le poète Martial vante « Vienna Pulchra », la belle capitale de la province (Epigrammes livre 7, 88)

177

Le christianisme commence à faire des adeptes dans la vallée du Rhône puis dans les terres.

Epitaphe d'Uranius, fin Ve s., basilique Saint-Pierre, coll. musées de Vienne. 

 

Fin du IIIe s.

La province romaine est divisée en trois territoires autour de Vienne, Genève et Grenoble.




 

 

 

534

 
Casque princier, Vézeronce, coll. Musée dauphinois.

Suite à l'éclatement de l'empire romain, différents pouvoirs se disputent le territoire et le royaume burgonde passe aux mains des Francs.

   

879

Eglise carolingienne, Musée archéologique  de Grenoble - église Saint-Laurent

Dans les débris de l'empire de Charlemagne, le comte de Vienne devient roi de Provence et le territoire gravite pour quelques siècles dans l'orbite du Saint Empire romain germanique.

   

1016


Buste de Guigues le Vieux (vers l'an mil-1070), XVIe s., coll. CG38.

Guigues fonde la dynastie des comtes d'Albon et la future principauté de Dauphiné.

 

   

 

 

 

1084

Saint Bruno fonde la Grande Chartreuse, peu avant qu'apparaisse l'abbaye de Saint-Antoine en Viennois.

XIIe siècle

Château et le bourg fortifié de Quirieu, Bouvesse Quirieu,  vers 1580, dessin d'Ercole Negro (???-1622), coll. Archives d'Etat de Turin.

Début de 200 ans de conflits avec la Savoie, à propos des frontières et de l'unité de chaque principauté.

 

 

1219

Inondation à Grenoble, ici un exemple du XVIIIe s., dessiné par Diodore Rahoult et publié en 1860 dans le Grenoblo Malherou.

 

Le lac de l'Oisans se vide et ravage Grenoble et son aval sur plus de 50 km.

   

XIIIe siècle


Monnaie en argent, Humbert Ier (1281-1307), coll. privée.

Apparition du mot Dauphiné et extension de la principauté.

 

 

1349


Abdication d'Humbert II en 1349, par A. Debelle (1847), coll. Préfecture de l'Isère.

 Transport du  Dauphiné au fils aîné du roi de France qui prend le titre de Dauphin. Grenoble est la capitale de la province française.

 
Buste d'Humbert II (1313?-1355), XVIe s., coll. CG38.

Humbert II, dernier Dauphin de Viennois fonde la première université et le futur parlement.

1447-56


Ancien palais du Parlement, façades XV-XIXe s., Grenoble.

Le Dauphin, futur Louis XI, vient administrer directement son apanage.

   
       

  XVIe siècle

Après les guerres d'Italie, les guerres de religion éprouvent durement les habitants et les lieux de vie.

 1516-1521

Statue de Pierre Terrail de Bayard (1476?-1524) par N. Raggi (1832), Grenoble.

Bayard, après avoir fait chevalier le roi François Ier à Marignan, est son lieutenant-général en Dauphiné.
   

1590-1626

François de Bonne, duc de Lesdiguières (1543-1626), portrait de 1625, coll. Musée dauphinois.

Lesdiguières ramène la paix et installe un pouvoir fort, nombreuses constructions (fortifications, châteaux, ponts...).

XVIIe siècle

Haut fourneau d'Allevard, V. Cassien, Album du Dauphiné (1837).

 Intégration politique totale de la province au royaume de France. La ganterie, le textile et la métallurgie se développent particulièrement.

   

1692

Fort Barraux, (1598) amélioré par Vauban.

Vauban vient fortifier le secteur contre les incursions savoyardes.

   

  XVIIIe siècle

Une grande effervescence intellectuelle se manifeste au-travers de la bibliothèque publique, des académies, des journaux et ouvrages.

Automate issu d'un théâtre de colporteur, coll. Musée dauphinois.

Jacques Vaucanson (1709-1782), mécanicien, met au point des automates et des machines textiles.

 1760

 Fixation de la frontière avec la Savoie.

1755

Portrait de Louis Mandrin (1725-1755), chef de bande entre 1753 et 55, anonyme, éditeur G.-E. Petit, Paris, XVIIIe siècle.

Mort du contrebandier Louis Mandrin devenu dans sa « complainte » un vrai Robin des Bois, puis fixation de la frontière avec la Savoie (1760).

1788


La Journée des tuiles, A.Debelle (1890), coll. Musée dauphinois.
 Autour du Parlement, le Dauphiné déclenche une vive opposition politique (Journée des Tuiles, Assemblée de Vizille), prémices de la Révolution française.

   

1790

 

Le Dauphiné est découpé en trois départements (Isère, Drôme, Hautes-Alpes) tandis que disparaît son Parlement.


   

Début XIXe siècle


Façade de la chapelle de l'ancien couvent des Jésuites et du lycée Stendhal, Grenoble.

Isérois de souche ou d'occasion, l'écrivain Stendhal, le géologue Vicat, l'égyptologue Champollion, le musicien Berlioz entre autres s'illustrent.



Joseph Fourier (1768-1830) par C. Fessand, (1839), coll. BMG.

Le physicien Joseph Fourier, préfet du département, ouvre la route du Lautaret et assèche les marais de Bourgoin tout en menant de brillantes recherches.

1815

Statue équestre de Napoléon 1er (1769-1821), E. Frémie (1868), Prairie de la rencontre, Laffrey.

L'Isère consacre le triomphe du retour de Napoléon, puis mène une opposition rampante à la monarchie.

   

1850 -1890

Le très important essor industriel (aluminium, papier, chaux et ciment, gants, textile, charbon, fer...) est soutenu par l'arrivée du train (P.L.M.).


 


Aristide Bergès (1833-1904), A. Mucha (vers 1905), coll. Maison Bergès-Musée de la Houille blanche.

 

Aristide Bergès popularise l'appellation de «houille blanche » pour l'hydroélectricité en plein essor.

Autour de 1900

Allevard-les-Bains, affiche du P.L.M., (Isère), F-H. Alesi (vers 1900), coll. Musée dauphinois.

Le premier syndicat d'initiatives soutient l'essor du tourisme en montagne.


 



 

 

Henri Duhamel (1853-1917), coll. Musée dauphinois.

Henri Duhamel et ses successeurs impriment les premières marques de ski sur la neige.

1906

Lit clos, 1776, coll. Musée dauphinois.

Les sociétés savantes se penchent sur l'histoire locale, interrogent la mémoire et pratiquent les premières fouilles archéologiques.


 


Hippolyte Müller (1865-1933), 1901, coll. Musée dauphinois. 

Hippolyte Müller ouvre le Musée dauphinois.

1914

Chanson "Les Alpins", imagerie d'Epinal, imp. Pellerin, vers 1930, coll. Musée dauphinois.

Les chasseurs alpins (surnommés les « Diables bleus ») s'illustrent à la guerre.


 


   

Années 30

Barrage du Sautet entre Corps et Pellafol, années 30, coll. Musée dauphinois, fonds sanctuaire de La Salette.

Tandis qu'en Isère les barrages se multiplient et que les écrivains s'installent (Claudel, Giono), Grenoble renonce à ses fortifications et les géographes en font la « capitale des Alpes ».



  Pierre-André Farcy dit Andry-Farcy (1882-1950), affichiste à ses heures, impose l'art contemporain au Musée des Beaux-Arts de Grenoble créé sous la Révolution ; le Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Vienne est, pour sa part, ouvert au public depuis 1809.

Seconde guerre mondiale

Homme de douleur, E. Gilioli (1945), Voreppe.

Occupée par les troupes italienne puis allemandes, l'Isère connaît d'importants mouvements de Résistance, notamment en Vercors.





 

Marie Reynoard (1897-1945), figure de la Résistance en Rhône-Alpes.

 

Autour de 1960

 

Création du Centre d'Etudes Nucléaires de Grenoble par Louis Néel et du campus universitaire à l'américaine. F. Dard popularise San Antonio et M. Fugain chante sur toutes les radios.

 


  Pierre Mendès-France (1907-1982), ancien chef du gouvernement, s'inscrit au parti socialiste puis devient député de l'Isère. 

1968

 

 

Les Jeux Olympiques d'hiver de Grenoble signent le dynamisme. L'importance des grèves souligne la forte politisation locale.


   

Décennies 1970

"Le bateau", logements de P. Chemetov, 1979-1981, Saint-Quentin-Fallavier.

Création de la Ville Nouvelle de l'Isle-d'Abeau (Bourgoin-Jallieu) et de parcs naturels (Ecrins, Vercors)



   

Années 2000

Nanotechnologies et micro-électronique, retour des loups !




   

crédits photographiques : Yves Bobin - Hippolyte Müller - Denis Vinçon - Archives d'Etat de Turin - ENSAG - Musée dauphinois - Musées de Vienne - Patrimoine culturel, CG38 - xx