Accueil du site
Les journées d'études Lesdiguières
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Recherches et études

Les journées d'études Lesdiguières

LE SIÈCLE DES LESDIGUIÈRES, Territoires et images, décembre 2015

Journée d'étude : Le Siècle des Lesdiguières, « Territoires et images », 4 décembre 2015

Après l'ouverture d'un chantier autour du « Siècle des Lesdiguières », en 2013, « Pouvoir et patrimoine » en 2014, notre réflexion se propose d'explorer l'articulation entre les Territoires des Lesdiguières et les images qui leur ont été associées entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIIe siècle. Non pas un, mais des territoires, en réalité, comme superposés les uns aux autres, qui permettent d'entrevoir l'ampleur et la complexité de l'emprise de cette dynastie dans le domaine de l'art, des lettres, des titres et des propriétés. Seront soulignés les influences croisées entre la matérialité territoriale et ses représentations, le jeu des individualités, des lignées et des réseaux, tant à l'échelle locale dauphinoise, qu'à l'échelle du royaume de France et de l'internationale.
Comme pour chaque rencontre, l'approche ouverte et pluridisciplinaire de la journée, qui associe universitaires, notamment en histoire et histoire de l'art, spécialistes du patrimoine et de la culture, et monde associatif, permettra d'aborder tant les éléments artistiques que littéraires, ainsi que des sources archivistiques variées, qui soulignent le potentiel prospectif d'un tel sujet.
Programme

> Vendredi 4 décembre 2015, amphi de la MSH-Alpes
1221, avenue centrale, Domaine universitaire Campus de Grenoble


> Télécharger le programme

LE SIÈCLE DES LESDIGUIÈRES, pouvoir et patrimoine, décembre 2014

"LE SIÈCLE DES LESDIGUIÈRES, Pouvoir et patrimoine", journée d'étude du 5 décembre 2014 a fait suite à la première rencontre, qui eut lieu le 8 novembre 2013, organisée par le comité Lesdiguières, dans le cadre du programme « Le siècle des Lesdiguières ». Ces journées, co-établies par l'Université de Grenoble et le Département de l'Isère : Archives départementales de l'Isère, Musée de la Révolution française-Domaine de Vizille, Musée Dauphinois, Musée de l'Ancien Evêché de Grenoble, service du Patrimoine culturel, sont autant de jalons destinés à dresser un état de la question et susciter des recherches nouvelles sur une famille majeure et pourtant mal connue de la grande noblesse française du XVIIe siècle, les Créquy-Lesdiguières.

L'implication des Créquy-Lesdiguières dans la construction de l'Etat moderne, leur rayonnement à l'étranger, par la guerre et la diplomatie, leur passion pour les arts et pour l'architecture en qualité de commanditaires comme de collectionneurs ont suscité des travaux dans diverses disciplines, qui mettent en relation l'histoire, l'histoire de l'art et les acteurs du patrimoine et de la culture. Les nombreux monuments, civils ou militaires, qu'ils nous ont laissés, notamment en Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Picardie, mais aussi dans d'autres régions de France et en Italie, restent encore à inventorier précisément et à étudier.

Cette seconde journée d'étude était plus spécifiquement centrée sur les aspects architecturaux et artistiques de leur action afin de rappeler le rôle des Créquy-Lesdiguières au service de l'Etat, dans l'administration provinciale, ainsi que de resituer leur place dans le monde des collections d'objets d'art, des hôtels particuliers et des fortifications du Grand Siècle.

Téléchargez le programme

Bilan de la journée :
Plus d'une soixantaine de participants (étudiants, chercheurs, associations, musées...) se sont régalés des pistes ouvertes par les intervenants : la spectaculaire collection de tableaux du maréchal de Créquy (Poussin, Le Guide, Le Lorrain...) dont tout n'est pas identifié, l'énorme hôtel particulier habité par les Lesdiguières à Paris durant un siècle et la personnalité féminine « hors normes » de la duchesse Paule Marguerite de Gondy de Retz, le rôle politique du petit-fils du Connétable comme représentant du roi en Dauphiné après deux prédécesseurs brillants, les projets multipliés à l'envi par les ingénieurs au service du duc de Savoie pour protéger sa frontière avec la France et les remarquables dessins qui en rendent compte, sans oublier la mise en valeur de la disparue citadelle de Puymaure à Gap par des panneaux ludiques intégrant archives, contexte et anecdotes. Un vrai succès... à suivre l'an prochain pour la prochaine journée d'études en attendant 2017 !

Partager cette page  

L'actualité des associations

Conférences, expositions, visites... toute l'actualité associative sur le site de la Fédération des Associations patrimoniales de l'Isère

> FAPI