Accueil du site
Accueil / Antiquités objets d'art
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

De l'étude à la protection des objets

 C’est une approche très complète du patrimoine mobilier conservé in situ que mène le service du patrimoine culturel. Objets publics appartenant à des communes, à des associations ou à des privés, objets religieux, civils, domestiques ou industriels, objets prestigieux ou modestes, objets uniques ou de série, tous entrent en compte et avec la même considération dans une démarche globale, dictée en premier lieu par la volonté de maintenir en place ce patrimoine sur les sites.
Les opérations d’inventaire « Patrimoine en Isère » donnent l’occasion de recenser ce mobilier. Statues, tableaux, orfèvrerie, vêtements liturgiques conservés dans les églises ou les chapelles ; bustes de Marianne, drapeaux de conscrits ou de sociétés dans les mairies ; commodes, fauteuils, tapisseries dans les châteaux ; lits, tables, armoires dans les maisons rurales, sont ainsi répertoriés, étudiés et photographiés. Outre la constitution d’une base documentaire, des expertises et des conseils sont également donnés aux communes, associations et particuliers, pour toutes les questions liées à la conservation, la restauration et la valorisation de ces objets.
A cette mission générale, s’en ajoute une, plus spécifique sur les objets protégés au titre des Monuments historiques. Cette mission « des Antiquités et Objets d’art », qui relève du Ministère de la culture, est née dans la mouvance de la promulgation de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat du 6 décembre 1905.
Depuis les premières lois de décentralisation en 1982, cette mission a été rattachée au Conseil général de l’Isère et est assurée par un agent du Service du patrimoine culturel. Placée sous l’autorité scientifique de l’administration des Monuments historiques, il s’agit d’une mission régalienne qui vise à faire appliquer le décret du 30 mars 2007 relatif aux Monuments historiques et aux Zones de Protection du Patrimoine architectural, urbain et paysager. Toute demande de protection au titre des Monuments historiques, d’autorisation de travaux, de déplacement, de prêt sur un objet classé ou inscrit doit ainsi être transmise, par son propriétaire, au Conservateur des Antiquités et Objets d’art de l’Isère. Par ailleurs, ce dernier assure un suivi des objets protégés par des récolements, de mises à jour des listes, des fiches et de la documentation, d’avis et accompagnement sur les projets de restauration, de sécurisation et de valorisation. C’est encore lui qui présente les demandes de protection au titre des monuments historiques devant la Commission départementale des Objets mobiliers, placée sous la présidence du préfet de l’Isère.

Sauvé !

Toutes les actualités | RSS
Le patrimoine des sanatoriums dispersé mais sauvé
Où ? Saint Hilaire du Touvet

Situé dans une zone jugée à risques naturels, le site des sanatoriums de Saint-Hilaire-du-Touvet sur le plateau des Petites Roches est désormais vidé de ses services médicaux. Les trois bâtiments qui l'ont occupé, renfermaient un patrimoine artistique, mobilier et littéraire d'une très grande qualité.

Les services des Archives départementales de l'Isère et du Rhône, le Musée des Sciences médicales de la Tronche, la Bibliothèque municipale de Grenoble, le Conseil...

Lire la suite

A la une

Toutes les actualités | RSS
Des papiers peints redécouverts à la Casamaures

Recouverts, dans les années 1950, d’un banal papier peint sans caractère particulier, les murs de l’ancienne salle à manger de la célèbre demeure...

Lire la suite