Accueil du site
Accueil / Bases de données / GUIDE DES SITES PATRIMONIAUX
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Bases de données

GUIDE DES SITES PATRIMONIAUX

Domaine de Plan

Domaine de Plan Description : L'ensemble s'organise autour d'une cour distribuant d'un côté une belle maison de maître d'allure XVIIe siècle, et de l'autre une grange en pisé du milieu du XIXe siècle. Entre les deux s'ouvre un grand portail couvert, au centre d'un mur de clôture contre lequel s'adossent d'autres bâtiments de construction plus tardive. Le domaine s'est constitué autour de la puissante famille des Pautrieu de Plan (dynastie de notaires) et de leur union avec la famille Bon en 1684. La position du logis légèrement enterré dans la pente concourt à la majesté de la façade sur cour : composition rigoureuse à trois travées centrées sur la porte précédée de quelques marches. Comme c'est l'usage en Dauphiné, l'entrée concentre l'essentiel du décor : pilastres supportant un arc en plein cintre sous un fronton rompu orné de balustres surmontées de boules. Une lucarne à meneau central et fronton triangulaire aujourd'hui disparue lui faisait écho. Passée la porte, un ample vestibule orné de magnifiques décors peints dessert un escalier à deux volées droites rampe sur rampe. La régularité de la composition en quatre compartiments peints autour d'un ovale central évoque à la fois celle des parterres des jardins à la française agencés autour d'un "rond d'eau" et celle des plafonds en bois à caissons. Rinceaux végétaux, frise d'acanthes, feuillages, animaux et motifs de pot s'y côtoient. En 1736, la famille Bon s"allie avec une autre grande famille noble, les de Blanc de Blanville. Catherine Bon, épouse de Pierre de Blanc, modernise et agrandit le domaine en 1839 par l'acquisition d'un enclos attenant, comprenant ferme, pigeonnier et four à pain. En 1820 la dernière héritière, religieuse ursuline à Tullins, lègue le domaine à l’Évêché de Grenoble pour servir de lieu de retraite aux prêtes âgés et infirmes. Cette disposition ne sera pas suivie d'effet, mais les terres alentours seront exploitées par les fermiers choisis par l’Évêché, d'où l'appellation "Maison de l’Évêque". De cette époque date la construction de l'écurie-grange, coiffée d'un toit à croupes en tuiles écaille largement débordant, abritant pigeonnier et séchoir à noix en sacoche. En 1881, le Domaine est vendu à une famille dont les descendants sont toujours en place. Label : Patrimoine en Isère. Commune : Plan Canton : Saint Etienne de St Geoirs Territoire : Bièvre Valloire Catégorie : Demeure, manoir Période : Époque Moderne, Époque Contemporaine Protection : Label "patrimoine en Isère"
Retour au guide Retour à la liste
Partager cette page  

L'actualité des associations

Conférences, expositions, visites... toute l'actualité associative sur le site de la Fédération des Associations patrimoniales de l'Isère

> FAPI